177 569 visites 7 visiteurs

LE 24/24 DEL TECHNICO WILLO

3 octobre 2018 - 19:34

« Je viens du 7-6, du Funk et du Vice, représente « Rouen » avec mes complices » ! Hormis la jeune génération « JULienne », pas celle de césar, mais celle du rappeur à la mèche décolorée, tout le monde connaît les paroles (quelques peu modifiées) du « Frunkp » de Michael Youn, alias Alphonse Brown. En débarquant à l’OBVA, Wilfried Tatel, 32 ans d’ici un gros mois, n’oublie pas de rappeler d’où il vient. D’origine réunionnaise, ce gamin de la banlieue de Rouen a dû être dépaysé en débarquant à Saint Augustin des Bois, puis ensuite au club. Loin des standards des clubs de ville, l’OBVA a d’abord quelque peu décontenancé Will, avant de le rassurer, lui ouvrant les bras telle une nouvelle famille. Attaquant plus jeune, ailier ensuite, ce joueur vif et longiligne vient de s’essayer à un nouveau poste. Dimanche dernier, en Coupe des Pays de Loire, face à une R3, il a laissé le costume d’ailier gauche pour reculer d’un cran. Désormais surnommé affectueusement « Marcelo », en référence au latéral gauche du Réal, cet heureux papa d’un petit Ilario ne manquera pas de faire parler de lui jusqu’à la fin de la saison.

 

Pourquoi le football ?

Mon grand frère jouait au ballon, et au quartier ou j’habitais tout le monde jouait. C’était le sport le plus accessible, donc football.

 

Ton club préféré en France ?

L’Olympique de Marseille. Toute la famille de ma mère habite Marseille. Quand on va là-bas, on va au Vélodrome, donc sans hésiter l’OM.

 

 … et à l’étranger ?

Manchester United ! Même s’ils sont dans le dur en ce moment, je suis obligé de les supporter malgré les résultats. Sous Ferguson, avec Andy Cole devant, Dwight York, Giggs, Scholes et compagnie, c’était magique.

 

Croque Monsieur ou Pizza ?

Pizza ! Je suis quand même à moitié italien (rires).

 

Ta qualité première sur un terrain ?

Je n’en ai franchement aucune idée. A l’époque j’aurais dit le dribble. Maintenant je dirais le fait de ne rien lâcher. Mais bon, disons la vitesse, ce sera plus simple ! (rires)

 

… et ton plus gros défaut ?

Ma nonchalance (oh tiens, un copain à Théo, bizarre la coïncidence réunionnaise).

 

OM ou PSG ?

OM ! L’Olympique de Marseille bien sûr, mais je n’ai rien contre le PSG. Je regarde même les matchs car j’aime beaucoup Neymar et M’Bappé. Je ne suis pas du tout un supporter marseillais qui est contre le PSG.

 

Ton joueur préféré ?

Roberto Baggio. A l’époque, c’est vraiment ce joueur qui m’inspirait, qui marquait de beaux buts. Après je suis obligé de dire Ronaldinho, car au barca c’était tout simplement magique. Je regardais les matchs juste pour lui.

 

Tu fais quoi dans la vie ?

Je suis mécanicien industriel international, j’installe des machines dans le monde entier et voyage beaucoup.

 

Ton coéquipier préféré ?

J’en ai plusieurs, comme beaucoup. J’aime bien jouer avec Kevin, Giovanni, etc, mais en règle générale, en équipe première notamment, je suis bien avec tout le monde. J’aime bien les mecs qui ont un gros mental.

 

C’est qui le plus technique à l’OBVA ?

Wilfried Tatel… Non, je blague ! Un petit duel entre les « Bourrigault », Fab et Rody avec une petite préférence pour le premier nommé car c’est l’élégance à l’état pur.

 

… et le moins technique ?

Jo Caramelli (pas la première fois qu’il est cité, rires) ! C’est peut-être pas le moins technique, mais il pourrait faire mieux avec ses pieds, donc Jo Caram.

 

Ping-pong ou bière-pong ?

Plutôt ping-pong, je ne suis pas très bière. Un petit Rhum-pong par contre, je dis pas non !

 

Messi ou Ronaldo ?

Cristiano Ronaldo. C’est un mec qui a pris des risques en changeant plusieurs fois de club durant sa carrière. Avec Manchester,le Réal, le Portugal, et maintenant partir à la Juve, à son âge, il montre qu’il a un énorme mental et sait prendre des risques.

 

Ton film préféré ?

Rasta Rocket. Balance man, cadence man, trace la glace c’est le bob man… Cool rasta !

 

Ton style de musique ?

Musique de la Réunion, c’est ce que j’écoute principalement. Après en musique d’ici, plus du hip-hop.

 

La plus grosse connerie de ta vie ?

Quand j’étais jeune, au quartier, on rentrait de la Maison des Jeunes à Rouen. On a vu des poubelles, on a décidé d’y mettre le feu. Il y a au moins six-ou sept containers qui ont pris feu. On s’est fait attraper, forcément, et le tribunal c’était pas très marrant. Sur le coup, on avait bien rigolé, mais avec le recul, c’était du n’importe quoi !

 

Ton surnom ?

Au club, c’est Willo !

 

Guardiola ou Mourniho ?

Vu la « merde » qu’il me fait à Manchester United, je ne vais pas dire Mourinho. Donc forcément Guardiola. Je ne suis pas obligatoirement pour la possession, mais j’aime les entraîneurs qui jouent l’attaque.

 

Superstitieux ? Si oui, sur quoi ?

Oui, je suis grave superstitieux. Si je marque avec une paire de chaussures, je ne vais pas les laver. Si je fais un bon match avec un maillot en dessous du maillot du club, je vais le remettre après. Je fais mon signe de croix avant d’entrer sur le terrain aussi. Etc… Je suis limite trop superstitieux !

 

Si tu avais été footballeur, t’aurais joué où ?

J’aurais aimé jouer à Manchester United, pour changer ! Mais franchement, d’être pro déjà, n’importe où, ça aurait été bien. Bon peut-être pas à Dijon, faut pas déconner. (rires)

 

Facebook ou Snapchat ?

Snapchat ! J’ai pas Facebook…

 

Le joueur pour lequel tu te prenais dans la cour de récré ?

Plus jeune, je me prenais pour Roberto Baggio, la classe à l’italienne. Ensuite, je me prenais pour Nani. Pourquoi ? Tout simplement pour faire des saltos arrières quand je marquais des buts (si, si, cela lui arrivait avant qu’il ne devienne latéral gauche, rires).

 

Un mot pour définir l’OBVA ?

La Famille !

Commentaires

ÉVÉNEMENTS